Etude du CESE : Bilan de l’application des dispositifs promouvant l’égalité professionnelle

La délégation aux droits des Femmes et à l’égalité du Conseil économique, social et environnemental (CESE) vient de publier le bilan de l’application des dispositifs promouvant l’égalité professionnelle entre femmes et hommes.

Il met en évidence que l’égalité professionnelle reste un sujet très partiellement traité par la négociation collective quelque soit le secteur en raison notamment du manque de prise en compte de cette thématique par les partenaires sociaux.

Bien que le nombre d’accords dédiés à la question augmente, les textes législatifs sont peu appliqués. Les accords se concentrent majoritairement que la mixité des emplois et des recrutements, la féminisation de l’encadrement, l’articulation des temps de vie ou la réduction des écarts de rémunération.

L’étude du CESE suggère de concentrer les efforts sur la promotion de l’égalité des chances dans les parcours professionnels notamment par l’accès à la formation pour les femmes et sur l’évaluation de la performance selon le travail effectif plutôt que le présentéisme.

La note de synthèse et l’étude.

Publié dans chiffres, conférence, publication, statistiques, video, webcast | Tagué , , , ,

Passer aux accords bilatéraux plutôt qu’aux transformations unilatérales pour favoriser la mixité dans les instances de direction…

Je découvre un article de Katrin Bennhold paru dans le New York Times ce 24 janvier qui s’intitule « New Goal for Women? Rising Above Having It All » que je traduirais par « Un nouvel objectif pour les femmes ? Dépasser le désir de tout avoir ».

Pour tout vous dire, je suis restée un peu circonspecte face aux conclusions de Katrin. En substance, l’article invite les femmes qui disent vouloir être aux commandes à mieux prioriser et faire des sacrifices plus assumés pour prendre des postes de direction. Pour l’auteur, quand les hommes revendiquent clairement que leur priorité numéro 1 est leur carrière, les femmes chercheraient encore et toujours à concilier l’inconciliable en priorisant tout azimut, taille de guêpe, famille épanouie, vie sociale riche, brillante carrière… Selon Katrin,  les femmes devraient apprendre à dédier leur énergie à grimper les marches plutôt que de multiplier les objectifs. Bien sûr, ce sont des conseils avisés. Bien certainement, engager les femmes à connaître leurs ambitions et s’en donner les moyens, c’est toujours de bon aloi.

Mais comme dirait mon amie Cynthia, quelque chose « irrite » dans cette nouvelle injonction faite aux femmes. Selon moi, cette façon d’aborder les choses renforce un système qui se perpétue plutôt que de nous engager à découvrir de nouvelles règles et comportements pour que la mixité voit le jour et perdure dans les lieux de décision.

Si, pendant des décennies, les hommes ont su faire les sacrifices nécessaires à leur permanence au pouvoir, ceci a été autorisé uniquement par un système de délégation de responsabilités dans les foyers très bien huilé. Or, les femmes pourront faire autant de sacrifices assumés et de choix radicaux qu’elles le décideront, le relais nécessaire pour perpétuer un minimum d’équilibre social et familial n’existe pas !

Revenons sur les facteurs en présence qui expliquent que les femmes multiplient des objectifs perçus comme contradictoires avec leur carrière.

Tout d’abord, elles doivent composer avec des injonctions sociales multiples : tu correspondras aux normes esthétiques pour être prise au sérieux (l’étude de Nancy Etcoff, professeure de psychologie à l’université Harvard, montre que la perception de la compétence d’une femme accroît quand elle se maquille), tu seras (une bonne) mère pour être considérée comme une vraie femme (deux tiers des femmes dirigeantes américaines le font au prix d’une famille contre un tiers pour les hommes dirigeants…) et encore, tu seras suspectée d’avoir pris le pouvoir au sacrifice de ta « féminité » !

Ensuite, viennent les attentes de l’entreprise. Pour favoriser l’accès des femmes aux postes de pouvoir, il est commun de parler « de leurs avantages concurrentiels » : une approche différenciée performante associée à une pratique plus « éthique » du pouvoir. Les femmes doivent répondre à ces attentes spécifiques pour mériter d’être invitées à la table des comités de direction. Je traduis : soyez sur-compétentes mais surtout, réparer les maux de nos entreprises, notre défaut d’innovation, nos gouvernances bancales, nos visions court-termes pour avoir un droit de parole. Deux poids deux mesures diriez-vous ? Vision « pansement » à mes yeux. Quelles perspectives sur les rapports entre les sexes l’entreprise participe-t-elle à pérenniser en positionnant de cette façon leurs attentes vis-à-vis des femmes? Qu’est-ce que cela nous révèle des modèles de prise de décision et de valorisation du capital humain des entreprises quand 60% des diplômé-e-s universitaires sont des femmes ?

Enfin, évoquons la négociation dans les foyers qui reste très largement en leur défaveur. J’entends ici et là que les hommes de la génération Y veulent être aussi des pères et pas seulement des patrons. Dans les actes, il n’en est rien. Une amie me disait avoir négocié avec son mari qu’il se rende disponible avant de mettre en route l’enfant qu’il désirait. J’ai dit bravo ! Mais dans les faits, une fois enceinte, les priorités affirmées n’ont pas évoluées. Si la dernière étude de GEF sur les dirigeant-e-s de demain vu-e-s par les diplômé-e-s témoigne d’attentes grandissantes des jeunes hommes vis-à-vis d’une organisation du travail favorable à la conciliation privé/professionnel, la majorité d’entre eux l’envisage pour les loisirs et non pour la parentalité comme les jeunes femmes. Cette tendance est confirmée par l’enquête 2010 de l’Insee qui montre la permanence de la répartition du travail domestique entre hommes et femmes sur les 10 dernières années.

Il n’y a pas de réponse simple pour faire bouger les lignes en matière de mixité dans les lieux de décision. Mais ce qui est certain, c’est qu’il est dépassé le temps où les attentes de changement se cristallisaient sur les femmes. Bien entendu, tous ceux et toutes celles qui veulent le pouvoir doivent en payer le prix. Je suis pour ma part convaincue que les femmes en sont bien conscientes et qu’elles prennent quand même et en toute connaissance de cause la décision de ne pas sacrifier le ciment social et familiale. Je dirais même qu’elles ont du mérite de souhaiter préserver ce capital immatériel de nos sociétés tout autant qu’elles désirent être entendues et influer sur les orientations du monde et des organisations. Elles ont du mérite de perpétuer des choix qui peuvent assurer un avenir pour tous et pas que la réussite pour soi.

Selon moi, l’enjeu aujourd’hui n’est plus de demander aux femmes de lâcher l’essentiel mais d’engager les hommes à repenser leurs priorités pour assumer ces autres rôles tout autant qu’elles. Quels sacrifices sont-ils prêts à faire pour qu’un rééquilibrage s’opère ? Comment les accompagner quand ils le souhaitent ? Et surtout, comment transformer la régulation et les structures des organisations pour qu’elles soient complices de ce changement ?

Publié dans article | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

16 et 17 décembre : un séminaire de formation pour muscler le Leadership des jeunes femmes diplômées

Les femmes sont désormais plus diplômées que les hommes dans les pays riches (33% contre 28%) bien que cette évolution ne se traduise pas sur les nominations aux postes de décision tous secteurs d’activité confondus.

L’évolution positive des carrières féminines passe par une préparation très en amont de leur talent à anticiper d’éventuelles ruptures de carrières liées à des projets personnels.

Les jeunes femmes doivent par ailleurs pouvoir s’identifier à d’autres femmes qui ont brisé le plafond de verre.

L’association Social Builder qui promeut la mixité dans les instances de décision a conçu le séminaire « Leadership personnel et excellence d’équipe » qui permet aux jeunes femmes diplômées de :

  • se projeter dans leur avenir professionnel,
  • prendre confiance dans leur leadership, 
  • muscler leur capacité à communiquer sur elles-mêmes.

Des cadres dirigeantes sont invitées à apporter un éclairage sur les meilleures pratiques de l’ascension des talents féminins dans les organisations :

  • Sylvie Bretones, Manager dans un grand groupe de construction, membre du comex de la DFCG (Association directeurs Financiers et Contrôleurs de Gestion), Présidente HEC Finance d’Entreprise, membre de Voxfemina
  • Christine Cluzel, Manager of Marketing IBM Global Financing France
  • Antoinette Louis, Directrice du Développement Nespresso France, membre du comité exécutif

Les jeunes femmes diplômées cadres peuvent s’y inscrire sur www.socialbuilder.org ou contacter nous@socialbuilder.org.

Cliquez sur ce lien pour visualiser l’invitation au séminaire.

Cliquer sur ce lien pour visualiser le communiqué de presse.

Publié dans conférence, formation, inspiration, table ronde | Tagué , , , , , , , , ,

Mardi 22 novembre : convention « Egalité Hommes/Femmes : évolution juridique ou révolution culturelle »

 L’AFMD (Association Française des Managers de la Diversité) organise sa 4ème convention sur la Diversité dans les entreprises sur la thématique : « Egalité Hommes/Femmes : évolution juridique ou révolution culturelle ».

Cet évènement, présidé par Marie-Christine Theron, DGRH de SFR, met en perspective diverses thématiques de la gestion des politiques « Diversité » des organisations. Seront abordés notamment : « Le fait religieux en entreprise », « Diversité et systèmes de rémunération » et encore « Diversité et compliance ».

L’accent de cette édition est mis sur l’égalité professionnelle avec un débat dans l’après-midi où interviendront : Brigitte Grésy et des responsables Ressources Humaines de grands groupes tels que Marie-Christine Theron de SFR, Marie Vezy de Schneider Electric, Nadine Colin de Sodexo, José Milano d’AXA, Raphaël Doutrebente de Monier et Bruce Roch d’Adecco – Président de l’AFMD.

Programme

Le lieu : Hôtel Royal Garden, 218/220 rue du Faubourg Saint Honoré, Paris 8ème

Tarif : 800€

Inscriptions : delphine.lancel@grouperhm.com

Publié dans actualité, conférence, event, interview, table ronde | Tagué , , , ,

Vendredi 4 novembre : séminaire « De nouvelles organisations du travail conciliant égalité femme/homme et performance des entreprises »

Le Centre d’analyse stratégique est une institution d’expertise et d’aide à la décision placée auprès du Premier ministre. Il a pour mission d’éclairer le gouvernement dans la définition et la mise en œuvre de ses orientations stratégiques en matière économique, sociale, environnementale et technologique.

Vendredi prochain, le Centre d’analyse stratégique organise un séminaire sur la thématique « De nouvelles organisations du travail conciliant égalité femme/homme et performance des entreprises destiné à proposer une perspective internationale. »

Pour vous y inscrire : daniele.vidal@strategie.gouv.fr

Détail du programme en cliquant sur ce lien.

Publié dans actualité, conférence, event, news | Tagué , , , , , , , ,

8 et 9 juillet : séminaire LEADERSHIP pour les jeunes professionnelles qui souhaitent booster leur carrière !

L’association Social Builder organise les 8 et 9 juillet le séminaire « Leadership personnel et excellence d’équipe »  qui s’adresse aux jeunes femmes professionnelles diplômées qui souhaitent :

> échanger avec des cadres de grandes entreprises sur les moyens d’accélérer leur carrière

> faire partie d’un réseau de jeunes professionnels entreprenants, responsables, tournés vers l’excellence

> développer les compétences relationnelles et se sentir assurées dans leur style de leadership

 

Les intervenants

• Véronique de La Bachelerie, Directrice Financière des réseaux de détail en France et membre du CODIR du Groupe Société Générale, réseau Féminin by Societe Generale

• Jacqueline Buysse, Directrice communication interne des services, Responsable du réseau « WE » Egalité Hommes-Femmes Areva

• Françoise Fillon, Membre de l’ Observatoire de la Parité

• Christian Margaria, Conseiller spécial enseignement supérieur au Commissariat à la Diversité et à l’Egalité des chances

• Ilhame Mkireb, Marketing Group Manager EDF, réseau Interp’Elles

 

Le lieu :

Maison des Associations, 41 rue Raymond-du-Temple 94300 Vincennes (salle de conférence au 1er étage)

Métro : Château de Vincennes ou RER A Vincennes

 

Le tarif

65€ les 2 journées de formation

Invitation 

Programme détaillé

Les inscriptions :

Inscriptions préalable obligatoire dans la limite des places disponibles sur  www.socialbuilder.org

Pour tous renseignements, contacter Emmanuelle Larroque emmanuelle@socialbuilder.org ou 06 15 41 37 29

N’hésitez pas à diffuser à vos connaissances !

 

Publié dans actualité, conférence, event, formation, inspiration, table ronde | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Mardi 14 juin : un grand forum contre les inégalités salariales organisé par Marie Claire

Pour  répondre  aux  questions  de  l’égalité  professionnelle  et salariale  entre  les  femmes  et  les  hommes,  Marie  Claire  a décidé  d’organiser,  pour  la  première  fois  en  2011,  un  Grand Forum  consacré  aux  inégalités  salariales.  La  première  étape est le dossier du numéro du juin dans lequel le mensuel dresse un état des lieux. Puis rendez-vous le mardi 14 juin, à Paris, « où  expertes  et  actrices  de  la  vie  sociale  et  politique, dirigeantes   d’entreprises,   directrices   des   ressources   humaines,   simples   citoyennes   se retrouveront  pour  débattre  des  causes,  mesurer  les  conséquences  et,  surtout,  proposer  des solutions pour faire cesser cette interminable injustice ».

Le programme.

Pour vous inscrire.

Publié dans actualité, conférence, event | Tagué , , , | Laisser un commentaire